C.H.E.N. (Culture, Handicap, et Environnement Numérique)

A l’origine du projet se trouve le Ministère de la Culture et de la Communication, la Fédération Nationale des Centres Sociaux et la caisse de retraite ARRCO du Groupe Malakoff Médéric. L’appel à projet lancé dans le Nord Pas de Calais avait « pour ambition de croiser des initiatives culturelles, des personnes handicapées en situation de création artistique et des centres sociaux ancrés dans un territoire spécifique ». Cette région devenait un « laboratoire » qui allait pouvoir transmettre l’expérimentation à travers la Fédération des Centres Sociaux par le biais d’un colportage

L’Association des Maisons de Quartier de la ville de Reims s’inscrit dans ce projet pour enrichir cette expérimentation. Se nourrissant de l’expérience des premiers en recevant leur « enseignement » et les savoirs faire qu’ils en auront tirés, ils développeront un projet unique, propre à leur territoire et son maillage qu’ils transformeront à leur tour en expérience à transmettre.

Elle a fait le choix de tenter cette expérience originale aux côtés de la Délégation Départementale de l’Association des Paralysés de France et Opus 6. Trois artistes de l’agglomération rémoise se joignent à la réflexion. Cette collaboration vise à concevoir un projet de création artistique dont la finalité est d’amorcer une dynamique de coopération avec les structures et associations œuvrant pour les personnes en situation de handicap.

En toile de fond, il s’agira de répondre à la question suivante :

Comment optimiser et pérenniser le lien entre les Maisons de Quartier et les associations ou établissements œuvrant pour les personnes en situation de handicap (ESMS) ? Un lien qui se construise dans l’objectif de changer le regard sur les Maisons de Quartier ; afin que les adhérents, les usagers, les professionnels de l’AMQR et des associations et ESMS considèrent les Maisons de Quartier comme des lieux où les personnes en situation de handicap peuvent avoir accès à une pratique artistique et culturelle en tant que personne à part entière.

Sur Reims et son bassin, cela se traduit par la possibilité de participer à une création artistique mêlant différentes disciplines et à sa communication.

Différentes formes d’expression se croiseront afin de permettre à un maximum de personnes de participer. En effet, certaines personnes sont plus sensibles aux arts vivants ou plastiques, d’autres sont intéressées mais n’osent ou ne souhaitent pas s’impliquer dans la pratique. C’est pourquoi un suivi numérique du projet est prévu dans le cadre d’ateliers menés par un bénévole de l’APF qui pourra autant couvrir les étapes de la réalisation de la création que de permettre à des observateurs extérieurs de participer à la réflexion de fond du projet global. Cela permet également de partager le projet avec des personnes ayant des difficultés à se déplacer régulièrement sur le bassin rémois.

Les artistes engagés dans le projet sont tous issus du département, chacun d’entre eux a abordé des publics divers, parfois en situation de handicap physique, psychique ou social. Le choix a été de proposer un large panel de disciplines artistiques : la danse initiée par un danseur issu de la culture hip hop, Franck Settier Compagnie Growin’Up ; le théâtre accompagné par une comédienne ayant un personnage clownesque, Françoise Jimenez, Compagnie Attention aux Chiens ; les arts plastique savec une plasticienne et scénographe, Marie-José Solivellas, Collectif artistique Eutectic.

Au croisement des publics et différents champs artistiques, les questions de la différence et de l’accessibilité seront posées. En écho à cette réflexion, le trio artistique propose de travailler sur la notion de contraintes et de libertés qu’elles soient corporelles, sensorielles, culturelles, éthiques ou mentales. Ce sont ces barrières et portes invisibles qui forgent les représentations positives ou négatives, qui freinent ou facilitent la compréhension mutuelle mais aussi l’accessibilité à un lieu, à  une information. Il s’agira aussi de s’adapter à, de dialoguer avec les spécificités de chacun

 

Facebook Twitter Google Plus Linkedin